1er mai : les règles à connaître - Meta4 France

1er mai : les règles à connaître

Si la Fête du Travail est née en 1886 à Chicago, ce n’est qu’en 1941 que le 1er mai devient un jour chômé et payé en France. Retour sur les règles applicables à ce jour férié particulier…

Un jour chômé

Parmi les 11 jours fériés que compte le calendrier français, seul le 1er mai est obligatoirement chômé pour tous les salariés.

Exception à cette règle : les entreprises qui, « en raison de la nature de leur activité ne peuvent pas interrompre le travail » (hôpitaux, transports publics, etc.).

Et payé

  • Le salarié qui chôme le 1er mai est obligatoirement rémunéré. Quelle que soit son ancienneté, il doit bénéficier d’une indemnité égale au salaire perdu.
  • Le salarié qui travaille le 1er mai bénéficie d’un « salaire double », c’est à dire qu’en plus du salaire correspondant au travail accompli, il touche une indemnité égale au montant de ce salaire.

A savoir

Le salarié n’est pas tenu de récupérer les heures de travail non effectuées en raison du 1er mai.

En outre, sauf dispositions conventionnelles plus favorables, le salarié ne peut prétendre à aucun jour de congé supplémentaire si le 1er mai tombe un jour normalement non travaillé (par exemple : un dimanche).

Copyright Meta4 ©2016

Mentions relatives aux cookies

Nous utilisons des cookies afin de réaliser des statistiques de visites, d’améliorer votre navigation sur notre site Internet et de créer des liens avec des réseaux sociaux. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l’utilisation par Meta4 France SAS.

Accepter et poursuivre la navigation