Grève et absence ou retard

Grève des transports : absence ou retard, que faire ?

Pour ce second trimestre 2018, la SNCF met en place un plan de grève inédit : 2 jours de grève tous les 5 jours pendant 3 mois. Un rythme effréné pendant lequel la vie quotidienne des salariés et des entreprises va être perturbée.

Retard voire impossibilité d’aller travailler sera le lot quotidien des salariés ces prochains mois. Comment gérer ces absences ? Quelles conséquences pour le salarié ? Comment l’entreprise peut-elle s’organiser pour maintenir sa productivité et/ou sa qualité de service ?

Que faire en cas de retard ou d’incapacité à se rendre sur son lieu de travail ?

  • Prévenir son employeur
  • Le salarié doit informer au plus vite son employeur de son retard ou de son incapacité à se rendre sur son lieu de travail afin que ce dernier puisse s’organiser.

  • Justifier son absence
  • Le salarié doit être en capacité de fournir à son employeur un justificatif de son retard ou de son absence. La SNCF délivre ces preuves dans toutes ses gares. Vous pouvez également imprimer votre « billet de retard » sur le site dédié http://bulletinsretard.transilien.com/.

Que risque le salarié ?

  • Sanction
  • Un salarié absent ou en retard du fait de la grève ne commet pas une faute. Par conséquent, il ne peut donc pas être sanctionné. Il est néanmoins dans l’obligation de prévenir au plus tôt son employeur et d’être en capacité de justifier son absence ou retard.

  • Retenue sur salaire
  • L’employeur n’est pas tenu de rémunérer ces heures d’absence involontaire, sauf en cas d’accord collectif prévoyant des règles spécifiques sur ce point. Il peut choisir d’effectuer une retenue sur salaire pour les heures non-travaillées par le salarié. Le montant retenu sur le salaire doit être strictement proportionnel à la durée de l’absence du salarié.

    Pour éviter de réduire la rémunération du salarié, l’employeur peut proposer de récupérer les heures de travail perdues.

Quelles solutions face à la grève ?

  • Récupération des heures perdues
  • En accord avec l’employeur, le salarié peut récupérer les heures de travail perdues le matin, le soir, le samedi ou encore travailler à domicile si l’activité le permet. La récupération de ces heures se fait au taux normal de rémunération, la majoration pour les heures supplémentaires ne s’applique pas.

  • Congés payés ou jours de RTT
  • Le salarié peut anticiper la grève en posant des jours de congés ou de RTT. Toutefois, l’employeur ne peut le forcer à le faire puisque l’un comme l’autre ne peuvent être pris qu’avec l’accord des deux parties.

  • Télétravail
  • En accord avec l’employeur, le salarié peut demander à travailler de chez lui. Depuis les ordonnances Macron, le recours au télétravail a été assoupli : un simple accord formalisé par tout moyen avec le salarié suffit. Un avenant au contrat de travail n’est plus obligatoire.

  • Covoiturage
  • Une des solutions plébiscitée en cas de perturbation des transports en commun est le covoiturage. De nombreux usagers l’utilisent pour effecteur leur trajet domicile-lieu de travail… au risque de se retrouver dans les bouchons.

    Pour les grèves du second trimestre 2018, le covoiturage sera en partie remboursé aux conducteurs et gratuit pour les passagers les jours de grèves en Île de France. Pour bénéficier de cet avantage, les passagers doivent réserver leur trajet via le site ou l’application Vianavigo. Les conducteurs, quant à eux, doivent s’inscrire sur l’une des huit applications partenaires avec Ile-de-France Mobilités (BlaBlaLines, Citygoo, Clem’, iDVroom, Karos, Klaxit, Ouihop, RoulezMalin).

  • Bureau partagé / coworking
  • Pour les métiers dont l’activité à distance est possible, l’employeur peut proposer à ses salariés de travailler dans un espace de bureaux partagés proche de leur domicile. En Île de France, plus de 600 lieux ont été recensés : https://www.iledefrance.fr/coworking.

Copyright Meta4 ©2018

Mentions relatives aux cookies

Nous utilisons des cookies afin de réaliser des statistiques de visites, d’améliorer votre navigation sur notre site Internet et de créer des liens avec des réseaux sociaux. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l’utilisation par Meta4 France SAS.

Accepter et poursuivre la navigation