Le SaaS, un agent de transformation plébiscité -Meta4 France

Le SaaS, un agent de transformation plébiscité

Dans un contexte en pleine tourmente et face au besoin d’agilité des entreprises, le modèle SaaS présente de nombreux atouts.

La transformation, un enjeu permanent pour les DRH

La transformation des entreprises n’est pas un effet de mode qui se cantonnerait à brandir la modernité 2.0 comme seule réponse aux défis qui se posent à elles. Il s’agit en réalité d’une nécessité pour préserver leur compétitivité. Or, cette transformation concerne en premier lieu les DRH parce qu’elle touche à la culture, à l’organisation et au management. En un mot, la DRH est face au défi de l’intelligence collective. Cette équation, qui n’est pas nouvelle, constitue même sa principale contribution à la stratégie : créer les conditions « humaines » de sa réussite. C’est le défi d’agilité qui en est le point clé.

L’entreprise agile, c’est une DRH agile

Si l’agilité est au cœur des préoccupations, s’engager dans cette quête pour une DRH, c’est faire référence à 3 exigences concrètes qui jalonnent sa feuille de route :

  • Penser et mettre en œuvre les processus RH qui contribuent à bâtir cette capacité collective
  • Etre crédible et légitime aux yeux de tous les acteurs pour s’engager efficacement dans cette voie
  • Disposer des programmes et des outils, en particulier numériques, pour y parvenir.

Le SaaS ou l’agilité efficiente plébiscitée par les DRH

Dans cette optique, si les solutions SaaS sont aujourd’hui plébiscitées par les décideurs RH, dont on connaît par ailleurs la mesure face aux promesses du digital quand elles sont démesurées, c’est que ce modèle présente des propriétés intrinsèques qui répondent aux enjeux auxquels ils sont confrontés. Pensé pour répondre simultanément à une exigence de souplesse et de productivité optimisée, le modèle SaaS s’appuie sur des principes qui sont les bases d’une« agilité efficiente » : une solution digitale en permanence à la mesure des besoins, gérée par des experts dont la courbe d’expérience offre toutes les garanties d’une optimisation du rapport qualité-coûts-délais. Il n’est alors pas étonnant que cette approche soit le choix d’un nombre grandissant de décideurs RH. En effet, selon Markess[*], plus de la majorité d’entre eux (56 %) ont déjà fait le choix du SaaS/Cloud pour leurs processus RH et, si l’on tient compte de ceux qui l’envisagent d’ici 2 ans (14 %), ce sera alors plus des 2/3 en 2016.

Rendre service n’est pas rendre le service

Mais il ne suffit pas de bénéficier d’outils pertinents et optimisés pour obtenir in fine les effets escomptés. La manière dont on exerce le métier RH, à commencer par la dimension de service qui le compose, est un facteur de succès essentiel. Or, en la matière, il ne suffit pas de rendre service pour rendre le service. Servir est, en effet, un métier !

« Depuis toujours l’objectif premier d’une DRH est d’avoir la bonne personne, au bon endroit et au bon moment. Plus facile à dire qu’à faire, et encore plus en période de croissance de l’entreprise. Il faut effectivement pouvoir anticiper ce que deviendra ce poste dans les 24 à 36 prochains mois afin d’être certain que la personne choisie pourra aussi suivre cette évolution. Sans outil informatique, cela relève de l’utopie parfaite dès lors que la taille de l’entreprise ne permet plus de bien connaître l’ensemble des salariés.

 A l’heure des SIRH puissants, capables de faire du Data Mining, le rêve peut devenir réalité… En effet, la somme des données récoltées au travers de tous les processus intégrés – CV lors du recrutement / historique de carrière en interne / historique des évaluations / historique des formations / souhaits d’évolution professionnelle / référentiel de compétences / fiche de fonction intégrant les savoir-être / etc. – doit permettre de passer en mode anticipatif dans les chemins de carrière. En croisant toutes ces données, la DRH pourra proposer une liste de candidats internes bien plus élargie et audacieuse que celle qu’elle aurait eue suite aux réponses obtenues à l’affichage de poste. On sort des accords GPEC que l’on a tant de mal à faire vivre pour entrer dans la GPEC « vivante », celle qui donne un vrai sens au travail accompli, une quête pour tous les salariés aujourd’hui et, les jeunes, plus que tous » nous confie Florence Kelhetter, DRH Groupe de Vivalto Santé.

Meta4 et le SaaS : une longue histoire

Pour Meta4, le SaaS est un modèle dont les caractéristiques sont inscrites dans ses gênes depuis toujours. Précurseur des solutions collaboratives en mode ASP, à une époque où le marché privilégiait des approches traditionnelles, Meta4 a, en effet, toujours su innover. Cette faculté à proposer ses solutions en mode SaaS, qu’il s’agisse de paie, de RH dans un contexte domestique, ou de RH globale et mondiale, est aussi pour Meta4, une manière d’être agile et efficient pour mieux servir ses clients, moyennes et grandes entreprises.

[*]« Solutions de gestion des RH et du capital humain en mode SaaS / Cloud. Atouts & clés de succès. Référentiel de pratiques 2014-2016 » Markess.

——————————————————————————————

Téléchargement

Télécharger l’article en PDF

——————————————————————————————

Copyright Meta4 ©2016

Mentions relatives aux cookies

Nous utilisons des cookies afin de réaliser des statistiques de visites, d’améliorer votre navigation sur notre site Internet et de créer des liens avec des réseaux sociaux. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous en acceptez l’utilisation par Meta4 France SAS.

Accepter et poursuivre la navigation