“La situation de brouillard absolu dans laquelle se trouvent plongés les éditeurs de logiciels de paie depuis ces déclarations présidentielles est préjudiciable pour toutes les parties prenantes du projet si elle prétend être fondée sur une impréparation technique de ces éditeurs. Cette supputation est tout simplement inacceptable car les éditeurs de logiciels, membres de SDDS, affirment plus que jamais leur capacité à être prêts, pour la mise à jour des logiciels et les actions d’accompagnement des employeurs à compter de janvier 2019 […].”

Retrouvez l’interview de la Présidente de l’association SDDS au micro d’Europe 1 ainsi que le communiqué de presse diffusé le lundi 3 septembre 2018.

SDDS_Communiqué de presse